Comment éviter une piqûre de tique ?


Comment éviter d’être piqué pendant les activités à l’extérieur?

Eviter les zones boisées et avec des herbes hautes. Marcher au centre des chemins et porter des vêtements longs et fermés les chaussettes recouvrant le bas des pantalons. Les vêtements clairs permettent de repérer plus facilement les tiques. On peut appliquer des insectifuges à base de DEET (diéthyltoluamide) sur la peau exposée. Ils sont actifs plusieurs heures.Eviter d’appliquer ces produits sur la peau des enfants, des femmes enceintes, sur les yeux, la bouche. Selon l’agence américaine de protection de l’environnement, certains insecticides à base de 2-undecanone ou de citronnelle seraient eux aussi efficaces. On peut pulvériser des produits à base de perméthrine sur les vêtements, en particulier chaussures, pantalons, chaussettes. Idem sur les tentes. Il existe des articles prétraités.

Au retour des activités en plein air

On examine soigneusement tout le corps et le cuir chevelu après la promenade pour repérer et retirer précocement toute tique.
Pour cela, il faut prendre l’habitude de prendre une douche ou un bain dans les deux heures qui suivent la fin de la promenade. Dans une étude conduite dans le nord est des Etats-Unis, cette pratique a réduit de 60% le risque de contracter la maladie de Lyme.  En effet, c’est l’occasion de repérer une tique, avec en plus l’opportunité de l’éliminer naturellement grâce au savon et à l’eau.
Autre avantage : après une douche ou un bain on change généralement de vêtements.
L’examen du corps doit être minutieux, quitte à se servir d’un miroir. Les parents doivent examiner soigneusement les enfants, notamment au niveau des aisselles, des oreilles, de l’ombilic, des genoux, des jambes, des cheveux.preventionfille

 

Quelles sont les zones à risque ?

La tique est très présente dans les régions boisées et humides, où le gibier est nombreux, en particulier dans l’Est (Alsace, Lorraine) et au Centre (Limousin, Auvergne).

Elle est absente en altitude (au dessus de 1 500 mètres). Différentes variétés de tiques ont été identifié partout en France.

La tique vit dans les milieux humides tels que forêt, bois, talus (fougères, genêts, hautes herbes) et les prairies.
Leur densité varie à la fois avec le degré d’hygrométrie de la couverture végétale et avec l’abondance de la faune sauvage.

On la trouve également dans les parcs de villes (espaces verts) et dans les jardins.

Les morsures de tiques sont indolores. Il est possible de se faire mordre par une tique à n’importe quelle saison de l’année, et beaucoup de personnes se font infecter dans leurs propres jardins.

Plusieurs produits répulsifs différents peuvent être employés pour décourager des tiques.

Quelles sont les périodes les plus à risque ?

Le risque d’infection est maximal au printemps et au début de l’automne du fait de l’activité saisonnière des tiques mais les tiques sont actives toute l’année lorsque les températures extérieures sont comprises entre 7°C et 25°C .
Dans certaines régions, le risque peut exister en toute saison mais il augmente lorsque les températures incitent à se découvrir pour les activités de plein air.

Que faire en cas de piqûre ?

Il est indispensable de surveiller la zone de piqûre dans les jours voire dans les semaines qui suivent (entre 3 à 8 semaines).
En cas d’apparition d’une plaque rouge s’élargissant progressivement autour du point de piqûre, Érythème Migrant, ou d’autres symptômes comme des maux de tête, de la fièvre, une fatigue anormale, des douleurs… IL FAUDRA CONSULTER SON MÉDECIN TRAITANT.

En effet, plus tôt un traitement adapté est mis en place, plus les chances sont grandes d’éviter le développement d’une maladie de Lyme ou d’une autre maladie transmise par les tiques.

Apprenez à identifier les symptômes précoces de la maladie, et traitez-les dès qu’ils se manifestent. Le traitement est plus efficace dans la phase primaire de la maladie. Dans un cas comme la maladie de Lyme, la complexité de l’organisme REND NÉCESSAIRE la thérapie antibiotique.
Gardez toujours à l’esprit que la maladie de Lyme est une affection difficile à éradiquer et qu’elle peut infecter tous les organes du corps.
Une maladie de Lyme mal soignée peut conduire à l’invalidité

Quelques rappels essentiels

La maladie de Lyme est une  est une maladie bactérienne transmise par les tiques.

L’infection humaine est possible au printemps en été et en automne dans toute la France.

Face aux tiques les enfants sont plus vulnérables.

Couvrez vos enfants lors des activités à l’extérieur, imprégniez leurs vêtements de répulsif.

Inspectez le corps de votre enfant après une activité à l’extérieur, plus vite la tique est retirée plus les chances sont grandes d’éviter l’infection.

Retirez la tique avec une pince tire-tique disponible en pharmacie. Ne compressez pas le corps de l’acarien afin d’éviter qu’il injecte la bactérie.

Plusieurs semaines après la morsure, si votre enfant se plaint de douleurs aux genoux, aux bras, qu’il vous parle de douleurs qui migrent d’un endroit à un autre souvenez vous de la morsure de tique et consulter rapidement un médecin,.

Lors d’une infection par la tique, dans 50% des cas, votre enfant ne présentera aucun signe visible de réaction cutanée, soyez donc très attentifs à d’autres symptômes qui pouraient apparaîtrent.

Plus la prise en charge est rapide plus les chances de guérison sont grandes.

La maladie de Lyme est loin d’être rare et, mal soignée, elle peut conduire à l’invadilité.

Vidéo : Retirez la tique avec une pince tire-tique

Vidéo : Ne laissez pas les tiques les rendre malades !